fbpx

Size 1 PEFC 20 Years logo ENG Colour on transparent bg 150dpi RGB

skflag Belgique | PEFC International | Contact | Extranet 

Le standard PEFC “Trees outside Forests” au Congrès Mondial d’Agroforesterie

Jun 04 2019


Depuis des années, seuls les arbres situés en forêt pouvaient faire l’objet d’une certification forestière. Mais les arbres poussent aussi hors des forêts, sous forme de haies, de manière éparse autour des fermes, le long des rues dans les zones urbaines… Suite à l’approbation de la révision des normes PEFC de gestion durable forestière en novembre dernier, ces arbres pourront désormais être pris en considération.

Tel était le message que l’équipe de PEFC portait lors du Congrès Mondial d’Agroforesterie qui se tenait le mois dernier à Montpellier en France.

L’inclusion des zones boisées non forestières (TOF - Trees outside Forests) rend la certification PEFC accessible aux millions d’agriculteurs et agricultrices qui possèdent ou gèrent des arbres situés sur des terres agricoles ou habitées. Ceci ouvrira de nouvelles opportunités de génération de revenus pour les populations rurales et, parallèlement, permettra de contribuer à la réalisation d’une série d’Objectifs du Développement Durable (SDGs).

« Je souhaite féliciter PEFC d’avoir pris l’initiative de développer un standard pour les zones boisées non forestières », a déclaré, Tony Bartlett, Conseiller pour le Programme de Sylviculture du ACIAR (Australian Centre for International Agricultural Research), lors d’une allocution au Congrès Mondial d’Agroforesterie.

J’ai toujours été préoccupé par le fait que les petits exploitants qui font pousser des arbres en zones agricoles étaient désavantagés ou même discriminés sur les marchés internationaux. C’est parce qu’il est difficile pour eux de se conformer aux standards internationaux qui s’appliquent aux zones forestières plus grandes. [Cette nouvelle norme] est tout à fait pertinente et nécessaire. »

Nous avons adapté cette nouvelle approche de la certification PEFC aux conditions uniques des arbres qui poussent en densité faible sur des terres agricoles et habitées. Elle se veut également pratique et accessible financièrement aux paysans et aux autres gestionnaires agricoles pour qui les arbres ne représentent qu’une section parmi leurs autres activités agricoles. En savoir plus…


Vers les premiers arbres certifiés hors zones forestières

Maintenant que la Révision du standard international de gestion forestière durable a été approuvée, c’est au tour des systèmes nationaux de certification forestière de développer leur propre certification « TOF » pour les zones boisées non forestières, en l’adaptant à leurs réalités locales. Le premier pays à ouvrir la voie est l’Inde.

« Notre standard de certification TOF est actuellement au stade d’ébauche. Une fois prêt, il sera soumis à l’approbation de PEFC International », a expliqué Dr Devendra Pandey, TOF Chairman pour NCCF, le bureau PEFC national en Inde.

« Je suis certain qu’au moment où il sera approuvé en Inde, sa mise en œuvre sera très utile aux paysans mais aussi aux industries qui pourront alors proposer leurs produits à l’export. »

Une fois que le standard TOF indien aura reçu l’approbation du PEFC Council, les petits paysans dans le pays auront la possibilité d’introduire des demandes en vue d’obtenir la certification PEFC pour les arbres qu’ils possèdent en zones non forestières.

« La perspective des années de travail d’ici la mise en place de ce nouvel axe de certification est extrêmement réjouissante. Nous nous sommes engagés à rendre le standard international TOF disponible dans la région. En commençant avec l’Inde, nous espérons concrétiser les opportunités qu’offre ce nouveau développement dans l’ensemble de l’Asie du Sud-Est où les petites exploitations agricoles forment une importante part du paysage », a déclaré Richard Laity, représentant du développement pour l’Asie du Sud-Est.